Actualités

CHRISTIAN LAPIE – LE POINT DU JOUR

EXPOSITION DU 28 MARS AU 25 AVRIL 2017 – PLACE DU LOUVRE À PARIS
VERNISSAGE LE 30 MARS À LA MAIRIE DU 1ER ARRONDISSEMENT DE PARIS – UNIQUEMENT SUR INVITATION

Dans cette nouvelle exposition Christian Lapie explore le thème de notre relation à l’Histoire humaine et plus particulièrement notre capacité à ne pas oublier à travers notre mémoire collective. En exposant les trois groupes de sculptures présentés sur la Place du Louvre, il nous rappelle la nécessité de mieux «vivre ensemble».

Cette exposition a été étroitement pensée et organisée avec la galerie Bogéna qui, dans le même temps, présentera le travail de Christian Lapie sur son stand B17 de la foire d’Art Paris Art Fair 2017. Cette seconde monstration prendra place dans le Grand Palais du 29 mars au 2 avril 2017, à deux pas de la Place du Louvre.

« ART PARIS ART FAIR » 30 MARS – 2 AVRIL 2017

C’est avec le thème de l’Afrique que cette édition de Art Paris Art Fair 2017 se déroulera.
Nous aurons l’immense honneur de vous proposer les fameuses sculptures de l’artiste sénégalais Ousmane Sow qui nous a quitté prématurément en décembre 2016.

Parmi les oeuvres présentées de Franta vous pourrez découvrir son hommage à Ousmane, mais également les sculptures de Christian Lapie. A quelques encablures de la foire, ce dernier exposera en espace public, 3 groupes de sculptures monumentales érigées sur la place du Louvre.

Bogéna Galerie vous donne rendez-vous sur son stand B17 où nous vous accueillerons en compagnie des oeuvres de Jeff Bertoncino, Ernest Pignon Ernest, Nathalie Deshairs, Béatrice Soulé, Monique Frydman, Hervé Saint-Hélier et Julien Chatelin.

2ÈME VOLET DE L’EXPOSITION « LE TEMPS D’UNE OEUVRE »

VERNISSAGE OUVERT À TOUS, LE 25 MARS À 11H À LA CHAPELLE DES PENITENTS BLANCS – VENCE

Cette exposition est articulée autour de grands thèmes récurrents des cinquante dernières années de l’œuvre de Franta, peintures-dessins-sculptures. Elle se déploie sur deux espaces dans la ville de Vence.

• Jusqu’au 21 mai 2017 au Musée de Vence, 2 place du Frêne.
• Du 25 mars au 21 mai 2017 à la Chapelle des Pénitents Blancs, place Frédéric Mistral.

AUTRES ACTUALITES DE FRANTA

TRÉBIC – REPUBLIQUE TCHÈQUE
• Exposition personnelle au Musée Vysociny à Trébic République Tchèque
du 31 mars au 11 juin 2017

SÉOUL – CORÉE
• « Korea-France, Contemporary Art Masters », Musée Yang Pyeong, Séoul
du 10 mars au 23 avril 2017

«LE TEMPS D’UNE ŒUVRE», VENCE EXPOSE FRANTA

VERNISSAGE OUVERT À TOUS, LE 21 JANVIER À 11H AU MUSÉE DE VENCE

Il s’agit de la première grande exposition personnelle de FRANTA dans sa ville de Vence. L’exposition intitulée « Le temps d’une œuvre » sera articulée autour de grands thèmes récurrents des cinquante dernières années de son œuvre, peintures-dessins-sculptures.
– Du 21 janvier au 21 mai 2017 au Musée de Vence, 2 place du Frêne.
– Du 25 mars au 21 mai 2017 à la Chapelle des Pénitents Blancs, place Frédéric Mistral.
Cette exposition, non rétrospective, se veut plutôt démonstrative de la puissance, de la vitalité et de la cohérence de celle-ci sur le temps d’une vie. En effet, Franta, né en Tchécoslovaquie, vit et travaille à Vence depuis 1958 !
Son œuvre, qui a naturellement puisé son style dans cette culture expressionniste de l’Europe centrale par laquelle il fut formé, se modulera en différents registres, au cours de ses nombreux et incessants voyages à travers le monde et tout particulièrement en Afrique et aux Etats Unis, ainsi que par la douceur de son atelier méditerranéen des hauteurs de Vence, où il a choisi de vivre avec sa femme Jacqueline et ses enfants.
Une œuvre très originale naîtra de cette incroyable liberté expressive, profondément humaniste et ouverte sur le monde. Elle est présente dans les collections de tous les grands musées autant en France qu’aux Etats Unis, au Japon, en Allemagne etc.
Depuis peu une importante donation de l’artiste à sa ville natale de Trébic en République Tchèque a permis la construction d’un Centre d’art entièrement consacré à son œuvre.
FRANTA est par ailleurs le parrain de la promotion 2016 du Diplôme d’Histoire de l’Art et d’Archéologie, en partenariat entre l’Université de Nice Sophia-Antipolis et la Ville de Vence.
L’hommage que lui rend aujourd’hui la Ville de Vence va dans le sens de la reconnaissance internationale de cette œuvre si particulière.

Christian LAPIE : Nouvelle installation aux îles Seychelles

 » Dans l’océan des rêves », 2016, île Mahé.
Ensemble de six sculptures chêne traité, 395 x 270 x 190 cm.

Ernest PIGNON-ERNEST : Rétrospective au MAMAC (25 juin 2016 – 8 janvier 2017) & exposition à l’abbaye de Saint Pons à Nice (25 juin – 2 octobre 2016)

La Ville de Nice accueille cet été une grande exposition rétrospective d’Ernest Pignon-Ernest au MAMAC. L’artiste investira également l’église abbatiale de Saint-Pons avec la présentation des « Extases ». Initiateur de l’art urbain en France, Ernest Pignon-Ernest est né à Nice en 1942.

Du plateau d’Albion à Certaldo, de Charleville à Paris, de Naples à Alger, de Nice à Soweto, du Chili à la Palestine, depuis 1966, Ernest Pignon-Ernest change les rues du monde en oeuvre d’art éphémère. Il a ainsi préfiguré nombre d’expériences artistiques qui sollicitent l’espace public. Considéré comme le précurseur de l’art urbain, il est aujourd’hui une figure incontournable et populaire de la scène artistique. Unique par sa tenue éthique et esthétique, son parcours quelque soit les thèmes abordés, a réussi le rare prodige de concilier un engagement sans concession ni reniement avec une expression artistique d’une extrême exigence, au point que certaines de ses images, notamment les fusillés de la Commune, ou son Rimbaud vagabond reproduit à des milliers d’exemplaires, sont devenues de véritables icônes des temps modernes.

Ses interventions métamorphosent, perturbent, révèlent les lieux et les évènements qu’il a précédemment choisis. Inscrits de nuit dans les contextes pour lesquels ils ont été conçus, ses dessins – essentiellement représentation humaine grandeur nature – s’apparentent à des fictions surgissant par effraction dans le champ du réel et en bouleversent autant la symbolique que les perspectives.
« . au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J’essaie d’en comprendre, d’en saisir à la fois tout ce qui se voit : l’espace, la lumière, les couleurs et dans le même mouvement tout ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l’histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique. Dans ce lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image (le plus souvent un corps à échelle 1. Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique. »
E.P-E, entretien avec André Velter, 2014.

Inscrites ainsi dans les lieux, les évènements qui leur donnent tout leur sens, ces images sont livrées au caprice du temps jusqu’à disparaître. Ne restent que les croquis, les esquisses préparatoires, les dessins matrices des sérigraphies et les photographies in situ que réalise l’artiste. Pensée par Ernest Pignon-Ernest, l’exposition du MAMAC, bâtie sur ces centaines de documents et d’oeuvres propose la découverte d’un processus de travail, l’exposé d’une démarche novatrice, retrace l’ensemble d’un parcours d’exception, sensible, sensuel, alerté, d’une création qui exalte la mémoire, les mythes, la poésie, les révoltes, les personnalités hors norme, toujours en prise sur le qui-vive. Ernest Pignon-Ernest investit l’architecture baroque de l’église abbatiale de Saint-Pons surplombant le Centre Hospitalier Universitaire Pasteur avec la présentation de la série « EXTASES ».

Les feuilles de papier grand format aux courbes et contre-courbes reçoivent les portraits de grandes mystiques chrétiennes et semblent léviter au-dessus d’un miroir d’eau aux reflets vertigineux.
L’artiste fait apparaître au coeur de l’église des femmes jugées folles ou hystériques habitées par un amour de Dieu éminemment charnel troublé par un ardent désir de transcendance et de désincarnation. Ces dessins, portraits imaginés, ont été élaborés à partir des écrits de ces mystiques, on peut repérer des références au Bernin, Caravage, Sodoma, Gérard de Nerval, Pierre-Jean Jouve, Jean-Noël Vuarnet, Claude Louis-Combet, André Velter. L’ensemble est le fruit de centaines de dessins préparatoires réalisés sur plusieurs années avec pour modèle Bernice Coppieters, danseuse-étoile des Ballets de Monte-Carlo. Ces mystiques aux passions et tensions contraires, dramatiques et exubérantes, trouvent leur paroxysme dans cette architecture baroque.

Roberto MANGU : Exposition du 5 juillet au 31 août 2016 – Chapelle de Saint Etienne, Guer (Morbihan)

L’oeuvre de Roberto Mangú ici présentée s’inscrit dans le cours d’une méditation sur la valeur universelle de l’art, dans un moment où la superficialité et la violence s’imposent dans notre société.
Nous entendons l’art comme réceptacle d’une Spiritualité universelle telle que l’écrivait le peintre Vassily Kandinsky dans son livre, qu’il rédigea en 1911, « Du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier » dans lequel il délivre un enseignement plus que jamais actuel : « Une oeuvre d’art n’est pas belle, plaisante, agréable. Elle n’est pas là en raison de son apparence ou de sa forme qui réjouit nos sens. La valeur n’est pas esthétique.
Une oeuvre est bonne lorsqu’elle est apte à provoquer des vibrations de l’âme, puisque l’art est le langage de l’âme et que c’est le seul. »
L’oeuvre de Roberto Mangú, Corpus Mundi, offre une réflexion sur ce qu’est la spiritualité dans le champ de l’art de notre époque tout en s’inscrivant dans la continuité d’une histoire de la symbolique chrétienne et au-delà. Cette crucifixion figurant un Christ en souffrance, soutenu par le corps symbolique du Monde est une oeuvre qui porte la trace rouge et noire de la douleur humaine dans un univers à la fois menaçant et protecteur. L’ombre presque terrifiante d’une force supérieure symbolise l’énigme de la vie et s’apparente à l’image d’un Dieu tout puissant. Corpus Mundi offre une grande proximité d’inspiration avec la fresque murale du XVème siècle qui occupe la partie supérieure du mur est de la chapelle : une Sainte Trinité, où la représentation de Dieu au visage d’homme enveloppe un Christ en croix surmonté d’une colombe. Cette scène est inscrite dans une rosace cerclée de lobes représentant l’infini et la composition d’ensemble est triangulaire.
Le rapprochement de ces deux oeuvres dédiées à la même thématique et peintes à quelques siècles de distance, nous rappelle la nécessité de préserver les sources de notre culture dans l’universalité d’un message spirituel qui englobe la diversité des influences à travers le temps. L’histoire même du Prieuré SaintÉtienne nous enseigne la pluralité de ses origines.

Exposition du tableau de Roberto Mangú
Corpus Mundi
Huile sur toile, 1991
310 x 310 cm
Informations tableau : stelladomi@aol.com
Informations visite : 02 97 93 26 74 / www.centreleslandes.com
Entrée : 2,50 €
Commissaire d’exposition : Dominique Stella



En savoir +

« Art Paris Art Fair » 31 mars – 03 avril 2016 / 31 March – 03 April 2016

Pour cette nouvelle édition de Art Paris Art Fair 2016, Bogéna Galerie propose une sélection de cinq artistes majeurs de la scène internationale, pour une conversation sur le thème de “l’Alchimie du pigment”. L’équipe de Bogéna Galerie vous donne rendez-vous sur son stand N° E5 où nous vous présenterons des oeuvres de Manolo Valdès, Ernest Pignon Ernest, Monique Frydman, Christian Lapie et Bernard Abril.

For this new edition of Art Paris Art Fair 2016, Bogéna Galerie will present a selection of five major international artists on an intimate conversation on the topic of “The Alchemy of pigment”. Bogéna Galerie’s team welcomes you on its booth N°E5, where we will be presenting works by Manolo Valdès, Ernest Pignon Ernest, Monique Frydman, Christian Lapie and Bernard Abril.



En savoir +

INAUGURATION – BOGÉNA GALERIE – VENDREDI 30 OCTOBRE 2015 A 18H

L’équipe de Bogéna Galerie est heureuse de vous convier à l’inauguration de sa nouvelle galerie au Polygone Riviera à Cagnes sur Mer.
Ce nouveau lieu accueillera, sur une superficie de 500m2, les oeuvres de nos artistes. Vous pourrez également y découvrir un espace Design en collaboration avec des designers, ainsi qu’une Librairie d’Art et un Art Shop.

Bogéna Galerie ‘s team is pleased to invite you to the inauguration of its new gallery at Polygone Riviera in Cagnes sur Mer.
This new space will host, in an area of 500m2, the works of our artists. You will also be able to discover a space dedicated to the Design in collaboration with Designers as well as an Art bookstore and an Art Shop.

BERNARD ABRIL
JEFF BERTONCINO
STEPHANE CIPRE
CHU TEH CHUN
JAMES COIGNARD
CARL DAHL
NATHALIE DESHAIRS
FRANTA
MONIQUE FRYDMAN
CHRISTIAN LAPIE
THIERRY MARTENON
PATRICK MOYA
JAUME PLENSA
ERNEST PIGNON-ERNEST
SOPHIE ROCCO
SASHA SOSNO
TEAMLAB
MANOLO VALDES
ZAO WOU-KI

VERNISSAGE vendredi 30 octobre à partir de 18H00
OPENING friday october 30th from 6pm

BOGÉNA GALERIE “POLYGONE RIVIERA”
137 AVENUE DES ALPES
06800 CAGNES SUR MER
(FACE AU LAC ET A LA TETE DE SOSNO)

Exposition de Sculptures Monumentales de Christian Lapie du 24 avril au 11 octobre 2015

Exposition de Sculptures Monumentales de Christian Lapie à Grimaud
« Les étoiles veillent »
Du 24 Avril au 11 octobre 2015
Courtesy Bogéna Galerie

« Universe of Water Particles on the Grand Palais » teamLab – 25 au 28 mars (18h à minuit) – Art Paris Art Fair 2015

« Universe of Water Particles on the Grand Palais » mapping du collectif teamLab sur la façade du Grand Palais du 25 au 28 mars (de 18h à minuit) pour Art Paris Art Fair 2015

Exposition Franta – Espace Culturel Collège Port Lympia – du 12 Février au 24 avril 2015 – Nice

Couches peintes, après couches peintes, signes et autres graphismes dévoilent au fil du temps la réalité et la mémoire de l’histoire humaine. Franta, en de multiples couches et de multiples graphisme nous révèle la connaissance qu’il a de l’homme. Son imaginaire, de par sa vie et de par sa culture, nourri de mille voyages, nous entraine à la découverte de communautés où les sortilèges et la transe nous conduisent vers des sociétés fragiles et vulnérables.
Franta traduit ainsi la conscience et la vérité sur l’homme.
Il est parmi les rares peintres qui sont les « Témoins de leur temps ».
Eppelé
(Arles le 28 décembre 2014)

Art Paris Art Fair 26 – 29 mars 2015

Nous avons l’honneur de vous présenter le collectif d’artistes japonais « teamLab » qui a été sélectionné par Art Paris pour projeté l’oeuvre mapping « Waterfall » sur la façade du Grand Palais durant la foire . L’oeuvre « Crows are Chased and the Chasing Crows are Destined to be Chased as Well » de teamLab sera également exposée sur le stand de la galerie (B19) .
L’équipe de Bogéna Galerie vous accueille durant la Foire pour vous présenter l’exposition collective: « Le Noir dans une itinérance de papier » sur son stand B19.

Art Stage Singapore 22 – 25 Janvier 2015

happy new year 2015

The Bogéna Galerie team wishes you a very happy new year and the best wishes for 2015.

3rd of DECEMBER 2014 – FRANTA – Opening of the museum – Franta

Opening of the museum area dedicated to Franta – Center of Art of Trebic (Czech Republic)



En savoir +

Franta – Art & Sport du 7 novembre au 11 avril 2015

Franta – Terre de Création du 14 octobre au 1er novembre 2015